Photo : visuel de l'ARC Faire, exister, un parlement des objets

ARC Faire, exister, un parlement des objets

L’ARC en 2020-2021 

ARC à l’attention des étudiants en 3ème, 4ème et 5ème années, encadré par les enseignants :

Contenu

L’arc propose de rechercher les possibilités de dialogues et d’influences réciproques, dans un panorama de ce qui nous entoure et nous intrigue, et de ce que nous créons. Il propose de faire émerger une double lecture : celle des manières que les objets et les projets ont de trouver place, d’inventer des modes d’existence, et celle qui les fait constituer une agora, un parlement des objets.

Objectifs

Création de situations de rencontre, le plus souvent, in-situ, avec des personnes , des lieux, associé-e-s à des objets, des projets, repérés en amont et au fil du déroulement de l’Arc.
Recherche sur la manière de capter, enregistrer et restituer ces rencontres et d’en faire apparaitre des contenus, des mises en dialogue, des discours. (enregistrement sonore, video, podcast, radiophonie, autres support d’édition, autre médium).
Recherches individuelle et collectives sur ce qui émane en terme de démarche de proposition, pouvant interroger et alimenter les projets en cours ou à inventer.
Recherche sur les manière de restituer l’ensemble des travaux et propositions sur la durée de l’année, et dans la perspective d’une durée de 2 ou 3 années, celle de l’ARC.

Introduction-énoncés :

Et si ces objets parlementaient ? Et si nous fabriquions une agora pour des objets, une sorte de parlement des choses ? On essayerait de faire exister certains objets, et puis aussi, on récolterait d’autres objets qui existent déjà, on essayerait d’en décrypter les raisons d’être (péripéties préalables à l’existence de certains objets, récits choisis de designers). On pourrait décider d’attribuer aux choses le statut des parlementaires : leur voix pourrait compter, elles pourraient être représentatives des autres, et avoir pour mission de débattre. Les choses porteraient leurs idées devant une assemblée qui les écouterait. D’accord ou pas.
S’interroger sur les modes d’existence des objets c’est regarder les objets en lien avec leur situation, leur manière de s’insérer dans le réel, pour ce qu’ils sont et ce qu’ils disent. C’est par effet de miroir regarder comment le réel, interagit et participe à l’élaboration des objets, et des projets.
Il ne s’agit pas de dénier la connaissances des problématiques, des catégories, ni même de leurs transversalités réciproques, mais de faire apparaitre l’insertion dans le réel, comme une problématique à part entière, ouverte et contemporaine au regard des situations qui peuvent être abordées par la recherche en design.

Exister / cnrtl.fr : (…) Posséder une réalité. (…) étymol. et Hist. xv siècle « être actuellement » (…) Emprunt au latin classique : ex(s) istere « sortir de, se manifester, se montrer ».
Objet – En Astronomie, un objet est un corps céleste dont les caractéristiques ne sont pas encore bien déterminées.
En Philosophie, un objet est ce qui est pensé par opposition au sujet qui est ce qui pense.
En Science cognitive, un objet représente tout ce qui affecte les sens. Tout ce qui est perçu.
En somme, un objet représente tout ce qui existe.
Un objet sonore enregistré devient instantanément archive. Cette archive sonore, diffusée à la radio à un instant T, endosse une valeur contemporaine. Elle est écoutée à un moment précis en rapprochant indirectement tous ses auditeurs. Elle devient un lien instantané avec l’autre, avec l’ailleurs, avec le passé, avec un présent. Une histoire composite construite à partir de bribes de plusieurs histoires, qui en font émerger une nouvelle. La nôtre, celle de l’ici et maintenant.

Si tous ces objets parlementaient, ils feraient exister un espace partagé de dialogue entre des pensées, des perception et des corps célestes.

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00

CONTACTEZ-NOUS