Image : Travaux étudiants dans le cadre de "design et santé"

Design et santé

Le projet Hop’ est un projet de design mené depuis 2018 par les professeurs Anne Xiradakis et Nicolas Gautron avec les étudiants de l’année 3 design.  Il permet aux étudiants d’imaginer un projet pour le secteur de la santé, avec une volonté de compréhension très précise d’un contexte par l’immersion. L’étudiant dans ce projet prend conscience de ses possibilités d’agir pour l’amélioration du secteur public avec une action directe possible sur la vie des patients. Les formes d’interventions sont larges, très basées sur le sensible et peuvent être à de très petites échelles, avec une économie légère.

Ce projet s’organise sur 3 ans :

→ 2018-2019 : projet Hop’ en partenariat avec l’Hôpital Pellegrin de Bordeaux, où les étudiants ont travaillé à améliorer l’expérience du repas des enfants en cancérologie.

→ 2019-2020 : projet en partenariat avec le GHU Paris psychiatrie & neurosciences – unité Pussin site Hôpital Bichat et le Lab-ah, laboratoire accueil et hospitalité, où les étudiants ont travaillé à développer la sensorialité dans le service psychiatrique de l’hôpital Bichat. Ce projet était accompagné d’une journée d’étude sur le thème « Du corps à l’environnement ». Marie Coirié, designer et responsable du Lab-ah est venue en janvier 2020 à l’école pour accompagner les étudiants dans leurs projets et pour nous présenter son travail lors d’une conférence.

→ 2020-2021 : projet en partenariat avec le GHU Paris psychiatrie & neurosciences  – unité Pussin site Hôpital Bichat, le Lab-ah – laboratoire accueil et hospitalité et L’ENSAD Paris, où les étudiants travailleront sur la question de « l’enveloppe », ce projet sera accompagné par une journée d’étude qui aura lieu en février sur ce même thème.

 

Projet Hop’ (saison 1) 2018-2019

Bien se nourrir, mieux guérir

Avec les étudiants en 3ème année Design : Anaïs Arrayet • Valentin Caillon • Myongju Chae • Solène Chartier • Sixtine Decarsin • Alex Delbos Gomez • Manon Écotière • Zélia Grasset • Méana Oval • Nayeon Park • Alizée Raut • Salma Rhallaf.

Ce projet, en partenariat avec l’équipe du service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital Pellegrin à Bordeaux, a amené les étudiants de 3e année Design de l’ENSA Limoges à se questionner sur les moyens d’aider les enfants à mieux se nourrir, tant dans le contexte de l’hôpital qu’au retour à la maison. Les propositions pouvaient relever aussi bien du domaine de l’objet, de l’espace, du graphisme que de l’intervention auprès des patients.Le 16 octobre 2018, nous sommes allés visiter le service à Bordeaux et rencontrer l’équipe de médecins, d’infirmières, d’aides-soignantes, de nutritionnistes, mais aussi les différentes associations qui agissent au sein de ce service. À l’issue de ces rencontres, nous avons analysé le contexte, défini des problématiques et envisagé des solutions. Au cours de notre travail, le médecin Cécile Vérité, à l’origine de cette collaboration, et son collègue de Limoges Christophe Piguet sont venus voir et commenter les projets en cours. Anne-Laure Desflaches, designer spécialisée dans les questions liées à la santé, a également accompagné les étudiants pendant deux jours. Cécile Vérité nous a mis en contact avec un expert qui a pu aider les étudiants sur chacune de leurs problématiques : le professeur de sport, la nutritionniste, la psychologue, le pâtissier, etc. Certains étudiants ont pu tester leurs projets au sein du service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital de Limoges.

Ce projet a donné lieu à une édition :

 

Projet Hop’ (saison 2) 2019-2020

L’expérience du sensible

Avec les étudiants en 3ème année Design : Gaële Dubois • Yaxian Li • Léa Martin • Lise Carcaud • Louise Ferri • Noé Brechet • Perrine Azevedo • Sixtine Decarsin • Song Eui Lee • Théva Blanc.

Ce projet en partenariat avec le Lab-ah, laboratoire de l’ac­cueil et de l’hospitalité, propose à un groupe d’étudiants en design de l’ENSA Limoges, de se questionner sur les moyens de développer les expériences sensibles des patients lors de leurs séjours en unité psychiatrique.
Une immersion d’une semaine a lieu au sein de l’unité Pussin, à l’hôpital Bichat à Paris, qui permet aux étudiants de prendre le temps d’observer, de noter, de discuter avec patients et soignants, pour envisager des propositions au plus près du contexte. Les projets se déve­loppent ensuite à distance, soutenus par l’expertise du Lab-ah et des soignants, qui ont aidé à la mise en place d’hypothèses que nous vous présentons ici.
La présente édition est organisée de façon à croiser les projets singuliers nés de cette recherche associée. Elle tente de refléter une aventure partagée au fil des étapes et événements qui nous ont réunis dans son élaboration.

Ce projet a donné lieu à une édition :

Projet en partenariat avec le GHU Paris, psychiatrie & neurosciences / Unité Pussin, 24e secteur / Lab-ah, laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité.

Ce projet propose aux étudiants de se questionner sur comment apporter plus d’expériences sensibles lors de séjours en unité psychiatrique.

Une première immersion a lieu au sein de l’unité Pussin à l’Hôpital Bichat du 7 au 11 octobre 2019. Elle permet aux étudiants de prendre le temps d’observer, de noter, de discuter avec patients et soignants, pour envisager des propositions au plus près du contexte. Les projets se développent ensuite sur toute l’année, grâce à l’équipe enseignante, à l’accompagnement et à la disponibilité du Lab-ah et des soignants, dans la mise en place d’hypothèses qui ont été confrontés et discutés avec les soignants.

Compte-rendu, jour après jour, du déroulement du workshop.

 

• Gaële Dubois

Ressentir son corps, le détendre, se relaxer – Espace des sensations

Il s’agit d’un aménagement global constitué d’un tapis et de plusieurs assises qui permettent de s’asseoir de plusieurs manières, en apportant de la mollesse et en donnant au patient plus de choix dans la position dans laquelle il veut s’installer. Le tapis au sol, les tissus et rembourrages utilisés sont des éléments qui apportent plus de sensitivité à l’aménagement. Ces assises peuvent servir de point d’attente avant les soins, d’élément à enlacer, pour positionner son corps différemment ou avoir des angles d’observation autre. Le patient peut s’y installer de différente manière selon son choix pour ménager une interaction positive entre son corps et l’objet.

• Lise Carcaud

Jouons à table/ Jouer, créer, rêver avec des ustensiles de table revisités

Dans Jouons à table, je revisite des ustensiles de table oubliés, pour leur donner un aspect et une fonction ludique. Ces formes simples peuvent être manipulées et laisser libre cours à l’imagination du patient. Ces jeux ont pour but de rapprocher et d’échanger de manière ludique sans avoir besoin de parler.

• Sixtine Decarsin

L’organisation olfactive

L’organisation olfactive est un ensemble d’événements en lien avec des odeurs en fonction des saisons. L’odorat est un sens fort, car il nous fait vivre une expérience collective qui peut amener à la conversation, à un partage plus grand. Ces odeurs rattachent au monde extérieur pour ne pas oublier que la vie continue. J’ai choisi de travailler avec la mémoire olfactive qui nous ramène à un souvenir vécu ou qui en crée un. Ainsi, je propose des événements olfactifs dans le quotidien des patients, comme les affiches de magnolia en mars, le brin de muguet en mai et la bouillotte poire de novembre. Pour n’en citer que quelques-uns.

• Yaxian Li

Calligramme/ Le fin mot de l’histoire

Lors de mes recherches à l’hôpital Bichat, j’ai ressenti un espace calme mais un peu étouffant. Ce service se compose de grands murs blancs, j’aimerais les utiliser pour créer un espace confortable et intéressant pour guider les patients à penser et à communiquer. Le fin mot de l’histoire sont un ensemble de calligrammes installés sur les murs du service, évoquant des titres de poèmes, composés à partir d’une typographie mystérieuse pour éveiller la curiosité des patients, les encourager à observer, réfléchir, déchiffrer les mots et distraire leur vie quotidienne. Ces évocations visuelles sont accompagnées d’un livret permettant aux soignants et aux patients de découvrir ces poèmes français, italiens, anglais, arabe et chinois et de déchiffrer le dispositif typographique, par déplacements permettant de faire apparaître la lettre, les mots.


 

Journée d’étude n°1 

Du corps à l’environnement, les approches du design dans le champ de la santé

Affiche : Journée d'étude "Les approches du design dans le champ de la santé"

Le mardi 8 octobre 2019, de 9h à 16h30 s’est déroulée la journée d’étude : « Du corps à l’environnement » les approches du design dans le champ de la santé à GHU Paris, Centre hospitalier Sainte-Anne.

Cette journée a été organisée en partenariat avec GPU Paris psychiatrie et neurosciences/Lab-ahl’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et son Laboratoire de recherche EnsadLab.

« Quand le design vient à la santé,

On assiste depuis quelques années à une montée de l’intérêt réciproque entre le monde de la santé et celui du design, dans ses différentes expression. En témoignent les projets et recherches dans le champs de l’autonomie, de l’appareillage médical, des espaces et services de soin.

La journée d’étude propose d’explorer différentes pistes de développement du design au service de la santé, partant de l’échelle intime du corps jusqu’à celle de l’environnement de soin. À travers les présentations, c’est la quête progressive de légitimité des designers, l’identification des zones frontières avec le travail des soignants et la mutation du design qui sont en question. Et ce sont aussi des trajectoires personnelles de designers, bouleversées par cette rencontre qui devient le centre de leurs recherches.»

Télécharger le programme

Cette journée d’étude était au cœur du workshop en immersion que les étudiants en 3ème année design de l’ENSA Limoges ont fait avec le Lab-ah au sein du GHU Paris psychiatrie et neurosciences.

Voir ou revoir cette journée d’étude :

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo


Conférence de Marie Coirié, designer

Le mardi 21 janvier 2020, sur une invitation de Anne Xiradakis, l’École était heureuse d’accueillir Marie Coirié qui nous a présenté le Lab-ah – Laboratoire accueil et hospitalité – GHU Paris psychiatrie & neurosciences.

Marie COIRIÉ, responsable du Lab-ah est spécialisée dans le design au service du soin, notamment dans le milieu hospitalier. Parallèlement, elle participe à promouvoir les démarches de design dans le secteur public depuis plusieurs années.

Le Lab-ah est une cellule de recherche et de création intégrée aux hôpitaux psychiatriques de Paris. Son équipe pluridisciplinaire accompagne les équipes de soins et les usagers dans leur projet pour co-construire les formes de l’hospitalité en mobilisant les ressources de la création artistique, du design et du développement culturel. Ces démarches sont nommées « chantiers d’attentions ». Elles intègrent pleinement toutes les parties prenantes de chaque projet : directions concernées, équipe médico-soignante, usagers, partenaires.

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo

 

 Journée d’étude n°2

L’enveloppe et le soin

JE design et sante l'enveloppe et le corps

Pour sa seconde édition, la journée d’étude « Design et Santé » a proposé le mardi 30 mars 2021, sous forme de webinaire, de partager des recherches et des diplômes en design sur la notion d’enveloppe à l’hôpital. Dans le champ de la santé et en particulier de la santé mentale, le morcellement de l’enveloppe psychique provoqué par la maladie exacerbe le besoin de réassurance et de contenance bienveillante des personnes prises en soin.

La matérialisation des fonctions d’enveloppement et de contenance à l’hôpital, le protocole qui les régit et l’esthétique qu’elles dégagent interrogent sur leur capacité à prendre en compte la sensorialité et la sensibilité des personnes en souffrance. Alors, comment repenser avec les designers la conception de ces enveloppes ? Comment qualifier l’hospitalité des services de soin à travers le prisme d’une sensation physique et psychique intime : celle de se sentir enveloppé ?

Une journée d’étude organisée et présentée par Carine Delanoë-Vieux (lab-ah du GHU Paris & Université de Strasbourg), Marie Coirié (lab-ah du GHU Paris), Sophie Larger (ENSAD Paris), Anne Xiradakis (ENSA Limoges), et introduite par Guillaume Couillard, directeur du GHU Paris psychiatrie & neurosciences.

Télécharger le programme détaillé
Typographie du programme détaillé : Faune Alice SAVOIE _CNAP

Partenariat :

École nationale supérieur des arts décoratifs / lab-ah du GHU Paris / ENSA Limoges

Voir ou revoir cette journée d’étude présentée en 5 volets :

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo

Volet 1/5

Volet 2/5

Volet 3/5

Volet 4/5

Volet 5/5

 

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00

CONTACTEZ-NOUS

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this