Visuel : charivari 2020

Charivari

Du 3 au 7 février 2020, tous les étudiants ont été conviés à participer à un workshop parmi les propositions qui leur ont été faites. Tous les workshops étaient encadrés par des artistes, designers invités et l’équipe pédagogique.
Tous les travaux réalisés ont été exposés les 7 et 8 février lors des Journées portes ouvertes.

Dans le cadre de Charivari, le jeudi 6 février à partir de 18h30 : Arthur Hoffner (Designer), Damien Baïs et Johann Aussage (Dune(s) Corporation – concept, design, électronique​, développement logiciel, vidéo) et Christophe Leroy (réalisateur de films documentaires, diffusion de cinéma documentaire à Bordeaux) nous ont présenté leurs travaux.

 

Workshops Charivari :

« Aller Retour, réalité augmentée »

avec Johann Aussage et Damien Baïs sur une invitation de Pierre-Emmanuel Meunier

Image : Johan Aussage, projet réalisé dans le cadre de la collection Peter Campus, exposition au Jeu de PaumeJohan Aussage, projet réalisé dans le cadre de la collection Peter Campus, expoisition au Jeu de Paume

AR comme Augmented Reality, AR comme Aller-Retour. Une passerelle entre monde tangible et virtuel, un trajet entre des pratiques manuelles et numériques. Aujourd’hui nous utilisons tous ces outils qui transforment notre quotidien, les filtres d’application photo ou vidéo surimposant couleur ou tête de chiot à nos images, les jeux qui nous géolocalisent pour placer des items à récupérer. La temporalité des scénarios qui se déploie dans ces univers parallèles et que l’on observe à travers le prisme d’un écran est aussi un territoire à explorer.
Quels sont aujourd’hui le sens et la vie de ces images qui vivent autour de nous dans ce nouvel espace que nous pouvons invoquer à tout moment. Est-ce un reflet, un continuum ou une transcendance de notre monde ?
En quelques jours, imaginer un dialogue entre production graphique et espace numérique.
Mots-clefs : filtre Instagram, ARkit, ARcore, openXR.
 
Le 6 février 2020, Johann Aussage t Damien Baïs nous ont présenté les travaux Dune(s) corporation lors d’une conférence que vous pouvez revoir en cliquant sur le lien ci-dessous :
 

 

« Atelier création images et sons »

avec Guy Chenevier sur une invitation de Fabrice Caravaca

Photo : Guy Chenevier à la batterie

Guy Chenevier souhaite mettre en place une initiation aux musiques de création et propose : » un atelier création images et sons… Le principe est simple : à partir d’un petit film (assez court, dessin animé par exemple) nous allons travailler avec un petit instrumentarium pour « créer » une partition musicale superposée (genre ciné-concert expérimental). L’avantage de cette formule c’est qu’elle permet de faire faire de la musique rapidement à des non-musiciens et aussi de se poser des questions importantes et passionnantes sur le sens que le son ou la musique peut donner à des images… cela permet d’aiguiser le regard et l’écoute critique autour du cinéma, et du flot d’images ingurgitées sur internet ou ailleurs… un exercice qui me semble important pour des étudiants en école d’Art.

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo
 

 

« Entonnoir »

avec Laura Chenus sur une invitation de Pierre-Emmanuel Meunier

Affiche exposition workshop "entonnoir" de Laura Chenus

Design Graphique. Production d’affiches. Scénographie et exposition des travaux à l’ENSA et à la Galerie du Centre, 6 place des Jacobins Limoges
« Entonnoir » car pour produire un travail créatif de qualité, il faut partir du plus vaste, du plus flou, du multiple. Ne se priver d’aucune liberté. Ne se fermer aucune voie de réflection pour se laisser surprendre par sa propre pratique. Puis, faire des choix, approfondir, affiner son propos pour en donner à voir l’essence. 
« L’avenir toujours si clair pour nous était devenu comme une autoroute sombre la nuit. Nous entrions sur des territoires inconnus faisant l’Histoire à chacun de nos pas. » Sarah Connor

Terminator 2 – James Cameron (1991).

Les affiches produites seront exposées à l’ENSA Limoges lors des Journées portes ouvertes,
mais aussi à la Galerie du Centre, 6, place des Jacobins à Limoges avec un vernissage le vendredi 7 février 2020 à 18h30.
 

 

« French Fries »

avec Arthur Hoffner sur une invitation de Anne Xiradakis

photo : Construction de la scénographie Domestic Pool à la Villa Noailles

Le designer et plasticien Arthur Hoffner propose de travailler le temps de ce workshop à partir d’un objet industriel bien spécifique : la frite de piscine.
Il s’agira de détourner cet ustensile de loisir de son contexte d’utilisation initiale et de l’envisager comme forme géométrique et matériau de construction, comme prétexte à l’expérimentation formelle libérée de son usage premier. La frite de piscine sera alors la base d’une réflexion autour de constructions, d’assemblages et de structures tubulaires afin de lui découvrir de nouveaux potentiels, tant pour ses propriétés mécaniques que ses qualités esthétiques.
 
Le 6 février 2020, Arthur Hoffner nous a présenté son cursus et son travail lors d’une conférence que vous pouvez revoir en cliquant sur le lien ci-dessous :
 
 

« Le portrait documentaire »

avec Christophe Leroy sur une invitation de Yves Chaudouët

Photo : Christophe Leroy pour le workshop "le portrait"

Le portrait documentaire avec Christophe Leroy, réalisateur au sein du collectif bordelais La Troisième Porte à Gauche.
Il suit des études de philosophie et de sociologie qui sont pour lui une première occasion de réfléchir aux enjeux que soulève la représentation du réel. Le cinéma documentaire est, finalement, le langage qu’il choisit pour traduire son expérience du monde. Aujourd’hui, il est l’auteur de plusieurs longs et courts documentaires : Bordeaux-Nouakchott (2005) ; Lui, m’appelle Kéba (2011) ; Jikoo. La chose espérée (2014) ; Parti pris (2016).
En parallèle de la réalisation de ces films documentaires, il s’implique au côté d’organisations civiles et paysannes pour lesquelles il réalise des films plaidoyers. En tant que membre fondateur du collectif La Troisième Porte à Gauche, il est acteur majeur de la diffusion du cinéma documentaire à Bordeaux.

Cet atelier sera l’occasion d’expérimenter le travail d’un portraitiste documentaire, qui a pour outil l’image/son, et comme langage le cinéma. Il s’agira de trouver la personne à portraiturer, réfléchir au dispositif filmique qui permettra d’approcher sa singularité, tourner, monter, et scénographier la projection du film réalisé.

Le 6 février 2020, Christophe Leroy nous a présenté son travail lors d’une conférence que vous pouvez revoir en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

 

« Chariva-Riz »

avec Diane Poitras sur une invitation de Guy Meynard

Photo : Diane Poitras

Le Workshop « Chariva-riz » est une invitation à la création autour d’un partage de ressources.
Nous ferons des recherches et expérimentations au moyen de divers matériaux tels que la porcelaine, l’argile et… le papier de riz.
Le but est d’innover, de tester, de provoquer les matériaux jusqu’à réaliser des œuvres originales.
Reste à découvrir ou à re-découvrir la puissance créatrice du travail de groupe !

Nous commencerons par la préparation des matériaux. Ils seront mis en œuvre sur un travail conseillé afin de prendre contact avec la matière. A partir de cette première réalisation, les participants seront invités à imaginer leurs propres réalisations en utilisant l’argile, la porcelaine et le papier de riz. Nous pouvons être surpris… !

 

« Distinction et création : faire des jupes à combat »

avec Laure Bréaud et Clémentine L’heryenat

Photos : illustration workshop "faire des jupes à combat"

Sur le modèle des jupes de Samouraï, le but de l’atelier est de concevoir une dizaine de jupes. À l’issue de la semaine, elles seront présentées par une série de photos en pied des étudiants, et par un défilé, en live ou filmé. La moitié de l’atelier aura lieu à l’ENSA, l’autre moitié au squat rue de la Révolution, en collaboration avec l’atelier couture présent là-bas.

Axes théoriques : motifs, figures, ornements, rythme et composition, création et musique, s’habiller pour se distinguer, créer pour se distinguer ?
Axes techniques : sérigraphie, couture, prise de vue.

 

« Mission visible »

avec Clémentine L’heryenat

Image : illustration du workshop Mission visible

Il est proposé de constituer un groupe multitâche pour gérer un certain nombre de missions autour de la communication durant la semaine Charivari afin de préparer les journées portes ouvertes de l’école.
Il s’agira de réaliser une sorte de kit graphique se déclinant sur les tote-bags, les badges et les dossards. Pour se faire : création ou reprise de motifs, puis impression en sérigraphie, riso, et laser. L’idéal serait que dans ce groupe il y est certains étudiants autonomes sur les logiciels de mise en page. Vous pourrez vous installer où vous le souhaitez et où ce sera possible dans l’école, la semaine sera rythmée de point de rendez-vous pour voir l’avancée du travail avec Clémentine. Il sera possible de travailler en relation / collaboration avec le workshop « jupes de combat » organisée par Laure et Clémentine à l’atelier édition.

 

« Super vision : chroniques d’une mosaïque annoncée »

avec Marie-Pierre Saunier

Marie-Pierre Saunier encadre les pratiques photographiques auprès des étudiants de l’ENSA Limoges. Elle les conduit, suivant des thématiques annuelles, à expérimenter l’usage de l’appareil photo et des techniques de prise de vue. Chaque année, une nouvelle exposition présente les travaux réalisés par les étudiants.

Il s’agira d’utiliser les outils de la photographie pour rendre compte des moments et des situations vécues pendant ce Charivari 2020.
Chaque étudiant devra opérer d’une manière originale, de façon à produire une compilation de photographies insolites et si possible joyeuses.

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo

 

« Transfer »

avec Patrick Audevard

Photo : workshop transfer avec patrick Audevard

Au travers de ce workshop, Patrick Audevard propose d’utiliser des supports en céramique de toutes natures : crue, dégourdie, cuite et cuite émaillée. On pourra utiliser des images existantes sérigraphiées et des oxydes. Fer rouge, fer noir, ilménite et émail devront permettre la production de céramiques intégrant ces différents médiums. Les pièces produites devront témoigner d’un usage « pertinent » et transgressif de tous ces matériaux.

 

« Badaboum Jubilatus » hommage à Fischli et Weiss

avec Jérémie Garry

 

Extrait de « Le cours des choses » de Peter Fischli et David Weiss

Après avoir visionné « Le cours des choses », les participants à ce workshop auront à cœur d’inventer à leur tour une série de catastrophes, jubilatoires et poétiques, d’une dizaine d’événements environ, dans l’esprit de Fischli et Weiss, filmés par un étudiant et encadrés par moi même. Après une première journée de réflexion, et l’invention commune d’une stratégie, d’un ou de plusieurs scénarios possibles, nous nous rendrons ensemble dans les différent sites de la « Ressource Rit » pour y dénicher les objets indispensables à l’élaboration de cette série de chutes. Depuis l’atelier volume, ces séries imaginées par chacun, seront ensuite mises bout à bout pour créer une chaîne plus longue qui traversera l’école de part en part. Cette semaine sera donc consacrée à imaginer les procédés de cause et d’effet, à leur construction, à leur réglage fin, à leur fiabilisation pour réussir une chaîne ininterrompue de leur écroulement calculé. Sous un premier abord ludique, la réalisation de catastrophes maîtrisées, s’avère en fait technique, constructivement complexe et requiert une certaine expertise du projet en volume. Nous nous attacherons particulièrement aux différentes qualités de catastrophes, à leur poésie, à leur espace, à leur temporalité. Il ne s’agit pas là d’aligner des dominos mais de construire un enchaînement tant infernal que créatif. Un film, plan séquence ou montage de scènes, sera réalisé et diffusé lors des portes ouvertes de l’école.

Logo YOUTUBE pour signaler une vidéo

 

« Variable d’ajustement »

avec Nicolas Ballériaud

Photo : atelier volume / workshop variable d'ajustement

La variable d’ajustement se propose, comme l’an passé, de mettre de l’huile dans les rouages de Charivari. C’est un workshop de régie qui vise à fluidifier tous les autres, à apporter des solutions techniques et humaines là ou elles font défaut quand elles font défaut. Son quartier général est l’atelier volume et rayonne dans toute l’école sur tous les lieux de créations en cours. C’est depuis l’atelier qu’elle organise les prêts d’outils, les migrations de matériaux, la gestion des coups de main et l’invention des solutions aux problèmes rencontrés. C’est un workshop qui permet de participer à tous les autres, d’avoir un œil sur leur avancée et une main pour les tirer en avant.

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00

CONTACTEZ-NOUS