Photo : arc expérience du territoire, voyage d'étude en Colombie

Expérience du territoire – 2017/2018

Champs de recherche :

Les questions abordées sont celles de notre relation en tant qu’artistes à ce qui nous entoure, l’environnement, le paysage, ses occupants, du fait d’agir dans une société, un monde vivant et en changement. Prendre conscience et explorer les enjeux, le cadre, le territoire, tant géographique que social, écologique, politique…
Pour cela nous nous intéressons à ce qui en constitue les ressources et moyens d’agir :

  • Les modes d’organisation et de fonctionnement collectifs. Comment on fait groupe (à différentes échelles), les conditions, qualités, moyens. Quelles formes existent ou s’inventent ? Que déclenche leur mise en pratique ?
  • Quelles alternatives, autres fonctionnements en écho à ce qui arrive. Aller à la rencontre d’expériences passées et en cours (en matière d’organisation collective, de quotidien, de construction, d’apprentissage, de solidarité…)
  • Comment l’artiste, le designer prend part, se positionne, invente avec ses propres pratiques.

Nous menons pour cela des temps d’expérience, de la simple marche en passant par des rencontres ou des moments de vie partagés… Cette année nos pas nous ont embarqués de nouveau sur le Plateau de Millevaches proche et voisin de Limoges, à la rencontre des multiples initiatives autonomes et collectives qui s’y développent, tant en matière d’agriculture, d’organisations sociales, politiques, d’actions artistiques…
Nous allons en janvier 2018 à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, prendre connaissance des projets et actions aujourd’hui, mises en culture, chantiers.. et rencontrer les personnes qui les portent, prendre la mesure de ce qui est commun avec le Plateau de Millevaches sur des échelles, contextes et situations différentes mais aussi proximités et croisements. Nous poursuivrons cette semaine en glissant jusqu’à Saint-Nazaire rencontrer le lycée expérimental et les diverses initiatives artistiques qui s’y développent.
En mars, une partie de l’équipe se déplace en Colombie.
Et en parallèle conduit par François Coadou, le séminaire “Les nouvelles formes d’action dans la politique ou l’art” et les journées d’étude Henri Lefebvre en avril 2018.

Avec les étudiants en année 3, 4 et 5.
A3 art : Charlotte Alves, Camille Allemand, Anna Haillot, Siméon Droulers, Louis Zerathe, Raphaël Merlet
A4 art : Madeleine Saraïs, Alice Colin, Julien Salban-Crema
A4 design : Mellie Branchereau
A5 art : Anna Bourrec
A5 design : Mathieu Gaspar, Rémy Chaumel

SOMMAIRE :

Ce qui arrive :

PLATEAU DE MILLEVACHES

Du 13 au 17 novembre 2017, traversée du plateau à pied de Eymoutiers (87) à Aubusson (23).

Rencontres :

  • CIAP Vassivière, Hemila Butha, artiste indienne résidente, Marianne Lanavère, Adelaïde Laoufi-Boucher
  • La Pommerie, Flora Régibier, installation sonore Axel Brun + Atout Bois
  • Quartier Rouge, Felletin, table ronde suite à Horizons géographiques avec Pomme Boucher, Julie Olivier, Anne-Laure Estaque, …
  • Atelier Les Michelines, _,sérigraphie, Felletin
  • Radio Vassivière, Marianne Evans, Benoit_
  • Le Fabuleux Destin, Aubusson, finissage expo Lou Blaster + concert de soutien migrants soudanais avec Ghandi Adam & Lamma Orchestra

Projets connexes :

 

Séminaire LES NOUVELLES FORMES D’ACTION DANS LA POLITIQUE OU L’ART

François Coadou
Journées d’étude HENRI LEFEBVRE
16 et 17 avril 2018
Trois journées d’étude sur Henri Lefebvre, à Limoges et à Lille, en partenariat avec l’UMR STL (Lille 3, Lille 1, CNRS).
L’œuvre d’Henri Lefebvre (1901-1991) demeure aujourd’hui encore largement méconnue dans le champ philosophique contemporain. Né en 1901, proche un temps du surréalisme, avant de s’affirmer, dans les années 30 et 40, comme une figure clé du marxisme en France – mais d’un marxisme critique – sans doute fût-il victime, pour ce qui est de sa carrière et de la diffusion de sa pensée, de sa liberté d’esprit, au niveau politique et théorique, au moment où le parti communiste, en France, s’entêtait quant à lui dans une certaine fidélité à Staline. C’est l’époque – la fin des années 50 – où ses recherches croisent celles de l’Internationale situationniste, sur le rapport entre vie quotidienne et milieu, ou la conception de la révolution comme une fête, et s’orientent du côté de la recherche sociologique. Enseignant à Nanterre, il sera l’une des sources intellectuelles de mai 68. Ces journées d’étude se proposent de revenir sur les différentes facettes de cette œuvre singulière et féconde.
Édition des actes de ces journées d’étude (en partenariat avec les éditions Art Book Magazine)
 

NANTES SAINT-NAZAIRE

Du 15 au 19 janvier 2018

Programme et rencontres :

Projets connexes :

  • Rencontre Florent Tillon et projection Messa Guerrillera, le 7 fév. à l’ENSA
  • Rencontre l’après midi avec les étudiants de l’ARC + étudiants ENSA et CCIC du séminaire “Les nouvelles formes d’action dans la politique ou l’art” + ouvert aux autres étudiants
  • Présentation et projection du film Messa Guerillera (145 mn) à 17h30, ouvert au public

 

LARZAC

Du 3 au 11 mars 2018
Charlotte Alves, Camille Allemand

MESSA GUERRILLERA

Sur une invitation de l’ARC Expérience du territoire, l’ENSA Limoges était heureuse d’accueillir Florent TILLON le mercredi 7 février 2018 à 17h30 pour une présentation et une projection de son film Messa Guerrillera.

Présentation de Messa Guerrillera

Road-movie extatique à travers les ruines révolutionnaires de France. La ZAD de NDDL, Rennes, Villiers-le-Bel, le Plateau de Millevaches, le monorail abandonné d’Orléans.
Autant de territoire, de lieux où se jouent le contraire des passions tristes entretenues par le pouvoir et les médias.
Voir (ci-après) la bande annonce, sortie au printemps 2017.

Amphithéâtre Jean-Jacques Prolongeau | Ouvert à tous les publics | entrée libre et gratuite

 

VOYAGE D’ÉTUDE EN COLOMBIE

Du 5 au 25 mars 2018, les étudiant inscrits à l’Atelier de Recherche et de Création « Expérience du territoire » étaient en voyage d’étude en Colombie.
Sont concernés, les étudiants en année 3, 4 et 5 :

  • A3 art : Siméon Droulers, Raphaël Merlet
  • A4 art : Madeleine Saraïs, Alice Colin, Julien Salban-Crema
  • A4 design : Mellie Branchereau
  • A5 art : Anna Bourrec
  • A5 design : Mathieu Gaspar, Rémy Chaumel

encadrés par l’équipe pédagogique :

  • Vincent Carlier, volume, sculpture – coordinateur 4ème et 5ème années Art
  • Nicolas Gautron, graphisme – coordinateur 2ème et 3ème années Design
  • Hadrien Venat > atelier volume

Les nouvelles hebdomadaires :

→ le 13 mars 2018 :
À l’issue d’une première semaine à Bogota et quelques jours passés à Subachoque (50 km au nord), nous sommes arrivés à Barichara dimanche soir après 10 heures de bus.
La semaine passée à déjà été très riche et très intense. Le programme se déroule comme prévu. Tout va bien pour tout le monde.

→ le 20 mars 2018 :
Voilà une autre semaine qui s’achève, et déjà le temps pour nous de se perdre dans les dates. 
Nos journées sont rythmées par des rencontres, des ateliers, et le vent qui se lève quand la nuit tombe. Certaines se poursuivent le soir dans l’angle des calle, nous parvenons enfin à prendre nos repères. Des sessions quotidiennes de travail collectif ponctuent ces journées où le soleil cogne. Mais le cagnard ne représente en rien un frein à nos déplacements dans Barichara. L’on se disperse aisément au grès de l’ombre et des intuitions de chacun. Certains errent sur la place principale, aiguisent leur regard, récoltent des traces, peignent des situations, suivent des inconnus, se font offrir des cartes plus précises, améliorent leur langue(s) au bar, rencontrent des ferrailleurs, charpentiers et tisserands. D’autres élaborent des jeux, des déplacements, bâtissent des murs, interrogent les artisans, font prises de vues sur prises de sons. L’on fait l’expérience de la sacralisation d’un repas, de lieux aménagés comme des salons pour visiteurs, on se sent étranger encore, toujours, peine parfois à être compris, ne se entende aka. L’on retrouve les obreros d’un chantier de construction de maison en tapia pisada, à moto rentrant chez eux, les conducteurs de touk touk apportant la gamelle et le baiser à leurs épouses au travail, les artisans-designers rencontrés la veille, au kioske à raggae tone parmi d’autres. L’on échange techniques, friandises françaises, anecdotes, fantasmes, mémoires indigènes sur fond de crissement de cigales hurlantes et de pétards de san José
L’ARC tout entier, 
Encore une fois tendu vers vous, en n’espérant ne pas rentrer si vite qu’une poignée de billets le prévoit. 
A bientôt,
Julien, Madeleine, Anna, Siméon, Mathieu, Rémy, Mellie, Raphaël, Alice, Nicolas, Hadrien, Vincent.

Un premier séjour a été effectué en avril 2017 de Vincent Carlier, Nicolas Gautron, Jérémie Garry et Anna Bourrec. À cette occasion, nous avons créé des liens avec divers interlocuteurs, acteurs locaux, structures culturelles et universités en arts visuels et design. Des conventions sont en cours afin de permettre la mobilité et les échanges internationaux entre l’Ensa Limoges et plusieurs institutions colombiennes.
Ce premier repérage a permis de poser les bases du programme de recherche que nous souhaitons développer dans ce territoire riche d’expérimentations et de redéfinitions politiques et sociales. Dans le contexte particulier d’un pays en situation de post-conflit, post-crise, plusieurs aspects nous apparaissent comme des pistes de recherche aussi bien artistiques que politiques et environnementales. Par exemple, le paradoxe de la préservation qu’a pu générer l’isolement du pays : que faire aujourd’hui pour envisager un développement raisonné ? Dans un contexte de développement rapide comme celui de Bogota, les enjeux environnementaux sont nombreux. Lors du voyage d’étude, nous projetons des temps de rencontre et de participation à des chantiers avec des artisans locaux, des architectes et des chercheurs, dans le cadre desquels nous souhaitons en particulier :

  • Explorer les enjeux environnementaux et écologiques en milieu urbain, dans la ville de Bogota et sur les plateaux environnants : approvisionnement et le cycle de l’eau, écologie urbaine, écologie personnelle, etc. dans le cadre d’un temps de travail en commun avec des étudiants de l’UPN, avec des artistes, sociologues et scientifiques colombiens.
  • Échanger avec des organisations de protection de la forêt tropicale andine Permacultura Colombia et Passiflora.
  • Questionner les moyens de valoriser les qualités et savoir-faire ancestraux et spécifiques des artisans de condition modeste (pratique de la maçonnerie en terre, taille de pierre, …), tout en prenant en compte les conditions de travail et en envisageant leur place au sein des organisations locales, régionales, etc.
  • Étudier et expérimenter les savoir-faire : leur modernité, l’actualité des techniques de construction traditionnelles en terre. Dans ce cadre, nous participerons à un chantier pour appréhender des techniques de construction en terre et les valoriser au regard des enjeux écologiques et thermiques dans le domaine de la construction d’aujourd’hui et de demain.
  • Effectuer une approche raisonnée de l’utilisation des ressources et de l’aménagement du territoire.
  • Questionner les modes d’éducation, le partage et à la transmission des savoirs, leurs enjeux étendus à toutes les couches de la société, à tous les âges et à toutes les pratiques.

Partenaires :

Rencontres :

à l’ENSA :

en Colombie (en projet) :

  • Daniel Nieto Sotomayor, sociologue, Permacultura Colombia et Passiflora, Subachoque
  • FLORA ars + natura, centre d’art Bogota
  • Liliana Sanchez et Cristina Consuegra, artiste et anthropologue, Bogota
  • Marcos Avila Forero, artiste
  • Simon Velez, architecte
  • Collectifs Arquitectura Expendida, Laagencia
  • Natalia Rey Cuellar, architecte, Barichara
  • Raúl Moreno Cárdenas, fondation Tierra Viva

Projets connexes pour financer le voyage :

  • Opération Café Colombie à l’école
  • Lancement crowfounding

TENDE  – VALLÉE DE LA ROYA – NICE

Du 7 au 15 avril 2018
Anna Haillot, Louis Zerathe

COLLOQUE “ART ET PROTECTION DE LA NATURE”

Le 3 mai 2018

L’ARC Expérience du territoire a participé au colloque “ Art et protection de la nature ” organisé par le CIAP Vassivière et NEKaTOENEa, en partenariat avec l’ENSA Limoges, l’UMR Géolab CNRS de l’Université de Limoges, l’UMR Passages CNRS et l’UFR Science des Territoires et de la communication de l’Université de Bordeaux-Montaigne.

HORIZONS GÉOGRAPHIQUES

Du 20 au 28 juillet 2018 à la Gare de Felletin en Creuse, L’ARC Expérience du territoire a participé à “ Horizons géographiques “ organisés par Quartier Rouge à Felletin.

PRATIQUES COLLECTIVES AUTOUR DE L’ACTUALITÉ ET DE LA GÉOGRAPHIE
à la Gare de Felletin en Creuse

Un événement auquel ont participé les étudiants de l’Atelier de recherche et de création « Expérience du territoire » : Charlotte Alves, Camille Allemand, Anna Haillot, Siméon Droulers, Louis Zerathe, Raphaël Merlet, Madeleine Saraïs, Alice Colin, Julien Salban-Crema, , Mellie Branchereau ,  Anna Bourrec,  Mathieu Gaspar et Rémy Chaumel.

Télécharger le programme
 

FÊTE COLOMBIENNE à l’ENSA Limoges 

Le vendredi 25 mai à 18h, l’ENSA Limoges vous a accueilli pour une soirée ÉVÉNEMENT à propos de la Colombie.

Au programme :

  • 18h00: Inauguration de la soirée et présentation du travail de l’Atelier de Recherche et de Création ARC Expérience du territoire / ce qui arrive

Cette soirée était l’occasion pour l’équipe de l’Atelier de Recherche et de Création Expérience du Territoire, ce qui arrive de l’ENSA Limoges de partager publiquement ses productions artistiques et éditoriales, individuelles et collectives, accompagnées d’échanges et discussions sur les questions rencontrées lors de ses déplacements en Colombie et ailleurs. 

  • 18h30 : Projection du film EnQuête de Paix,
    suivie d’une discussion avec une partie de l’équipe du film
Affiche du film EnQuête de Paix d'Abdou Oudjedi

Affiche du film EnQuête de Paix d’Abdou Oudjedi

L’ensa Limoges a accueilli l’association ARTEPOLIS pour cette soirée qui clôturait un cycle de projections publiques et d’interventions dans des établissements scolaires de la Région (Brive, Tulle, Bort-les-Orgues, Guéret, Felletin, Eymoutiers, Limoges et Châteauroux). 
EnQuête de Paix (1h20), narre une histoire de paix dans un village colombien.
Ce film pose la question de la paix et enquête sur les origines culturelles de la violence.
Il a reçu en Colombie, comme en France, le soutien des institutions régionales de Santander et de la Nouvelle-Aquitaine.
La projection a été suivie d’un moment d’échange avec Abdou Oudjedi (réalisateur), Rafael Villamizar (membre de l’équipe de réalisation), Francisco Aparicio qui a vécu enfant dans le village où se situe l’action du film EnQuête de Paix – Économiste de formation, aujourd’hui il est impliqué dans des projets gouvernementaux pour le développement économique des régions qui ont été très marquées par le conflit actuel – et Diana Aguierre – Elle a vécu 12 ans chez les FARC. Parmi ses missions chez les FARC, elle a été en charge de la propagande. Elle a déserté en 2011.

Aujourd’hui elle travaille pour le compte de l’état à la réinsertion des ex-guérilleros dans la vie civile.
  • 21h00 : Concert du groupe Doña Amelia y su combo

et pour finir la soirée : sélection dansante Colombienne par les étudiants de l’ENSA Limoges avec, sur place, petite restauration et boissons !

Ci-après, un extrait du film : EnQuête de Paix

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00

CONTACTEZ-NOUS

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this