Peinture : Alain Doret, illustration pour l'Arc Couleurs de l'incertitude

ARC Couleurs de l’incertitude

L’ARC en 2020-2021 

ARC à l’attention des étudiants en 3ème, 4ème et 5ème années, encadré par les enseignants :

  • Alain Doret, couleur, peinture
  • Arnaud Dubois, histoire de l’art et du design – coordinateur 4ème, 5ème années Design
  • Patrick Audevard, atelier décor petit feu
  • Mylène Brach-Jeulain, atelier céramique

Contenu

Que reproche-t-on aux couleurs ?
De quoi les accuse-t-on ?
Quel est le mobile qui justifie leur accusation ?
Leurs instabilités !

Il y a deux nuanciers, Celui de l’industrie qui nous fournit les couleurs avec lesquelles on travaille, le second, les couleurs de l’incertitude, notre nuancier !
Travailler sur des couleurs difficiles à nommer, travailler sur leurs facultés à se transformer en une autre couleur, en une autre matière.
Les nouvelles techniques de coloration des objets qui naissent de l’industrialisation et la nouvelle conception psychologique des sciences de la couleur qui émergent des pratiques de laboratoire, ont radicalement bouleversé le rapport esthétique à la couleur dans le monde de l’art (Deleuze 1981 ; de Duve 1989 ; Alliez 2007 ; Agee 2014).
Les techniques modernes de la coloration ont ainsi durablement agi sur la « révolution de la couleur » (Blaszczyk 2012) qui s’est développée en Europe de l’Ouest et aux États-Unis à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. De nouveaux rapports entre artistes, scientifiques et industriels se développent ainsi de façon multiple (Rossi 2019). Les collaborations entre l’art et l’industrie fabriquent des nouveaux matériaux chromatiques, et leurs échanges continus nourrissent la création esthétique et l’innovation technique (Dubois 2019).
Ce mode de coopération se retrouve aussi entre artistes et scientifiques où les efforts se concentrent sur la découverte des règles à partir desquelles une théorie rationnelle de la couleur pourrait s’énoncer (Lichtenstein et al., 2013) face au chaos de la prolifération et de l’accumulation chromatique de l’âge industriel (Labrusse 2018). Le projet global d’une éducation esthétique de l’humanité telle qu’elle émerge en Europe depuis Schiller (Rancière 2011), trouve dans les débats sur la couleur un champ d’application efficace à la politique moderne du beau (Dubois 2015 ; Pillon 2018).

Cet ARC, qui prolonge et se déploie à partir du « Parcours Couleur » du premier cycle, liera constamment enseignement/recherche plastique, enseignement/recherche théorique et enseignement/recherche technique autour des mondes de la couleur. Nous focaliserions notre attention sur la réalisation de nuanciers dans chacun des ateliers de l’école (peinture, céramique, teinture, édition, numérique) afin d’aborder, à partir d’un même objet, les différences entre couleurs peintes, couleurs teintes, couleurs imprimées, couleurs du feu, couleurs numériques.
Travailler à partir et sur l’objet nuancier nous semble en effet être une bonne idée pour parvenir à comprendre, par la pratique, l’instabilité et le principe d’incertitude des couleurs et à déstabiliser, par la recherche, l’esthétique scientifique de la couleur et son abstraction.

Objectifs

Nous nous donnons comme objectif l’édition d’un manuel des nuanciers. Cela permettrait de poser la documentation des processus de fabrication des différents nuanciers comme la méthodologie de de la recherche proposée dans l’ARC. Produire le nuancier et documenter les étapes de la production des couleurs sont comme deux même facettes de la recherche sur la coloration et lie ainsi de manière organique pratique et théorie par l’angle de la description des actes de couleurs. Notre idée est de poser analytiquement que l’on ne peut comprendre les nuanciers, leur histoire, leur standardisation, leur permanence et la fonction de normes qu’ils ont assumée dans le développement des arts modernes et contemporains de la couleur, si l’on ne comprend pas les moyens mise en œuvre pour les réaliser et les multiples incertitudes qui se font jour dans cette pratique.

ENSA LIMOGES | Campus de Vanteaux | 19, avenue Martin Luther King | B.P. 73824 | 87038 LIMOGES CEDEX 01 | 05 55 43 14 00

CONTACTEZ-NOUS